Un travailleur polonais reçoit des allocations familiales après l’intervention de SOLVIT

La demande d’allocations familiales a été refusée parce que le plaignant n’était pas en mesure de prouver qu’il ne recevait pas d’allocations de la part des autorités polonaises et allemandes.

Le plaignant, un travailleur polonais venu travailler au Luxembourg après avoir été salarié en Allemagne, avait demandé des allocations familiales pour ces enfants restés en Pologne. La demande a été refusée par la Caisse des prestations familiales (CNPF) parce que le plaignant n’était pas en mesure de prouver qu’il ne recevait pas d’allocations de la part des autorités polonaises et allemandes.

Après l’intervention du centre SOLVIT polonais, les autorités polonaises ont émis un document mentionnant que le plaignant et sa femme ne bénéficient pas d’allocations familiales en Pologne. Avec l’aide de la CNPF, il a pu être vérifié que la famille ne reçoit pas non plus d’allocations en Allemagne. La CNPF a ainsi revu sa position et la famille a pu bénéficier des allocations familiales luxembourgeoises pendant la période où le plaignant travaillait au Luxembourg.